De nouveaux chiffres sur l’usage détourné de protoxyde d’azote (« gaz hilarant ») pour éclairer les autorités sanitaires  
L’ANSES et l’ANSM et publient une mise à jour des données de cas de détournement d’usage du protoxyde d’azote signalés aux Centres d’addictovigilance et aux Centres antipoison. Les données, qui portent sur les années 2017, 2018 et 2019, confirment la tendance à l’augmentation des cas d’intoxication, chez un public jeune avec plus d’une quarantaine de cas sévères rapportés en 2019.
En ce début de période estivale, les autorités sanitaires rappellent les dangers de cette pratique et renforcent la prévention. En savoir plus...
[ Ajouter un commentaire ]   |  permalien

<< <Précédent | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | Suivant> >>